mercredi 7 janvier 2009

Divine âme soeur....


L'Ame soeur de Divine, c'est l'un des parfums que l'on m'a offert à Noël, cadeau qui m'a particulièrement touchée.

D'une, parce que le geste est très touchant, de deux parce qu'il sent très bon, et enfin parce que c'est une démarche d'aller chercher quelque chose d'inconnu pour surprendre et qui colle si bien à ma passion.

La maison de parfum Divine est une marque peu connue. Ses essences rares sont donc d'autant plus précieuses. Installée rue de Scribe vers Opéra à Paris, cette maison nous vient de Dinard en Bretagne. Sans publicité mais grâce au bouche-à-oreille, ses parfums se sont fait connaître de Paris à New York en passant par Berlin.

Celui que mon homme m'a offert se nomme l'Ame soeur, une " alliance intemporelle de fleurs nobles et d'aldehydes". A la fois floral et sensuel, il distille des effluves romantiques autour d'un fond plus chaud.

Des notes d'Absolue de jasmin, de rose otto bulgare, de ylang des Comores, qui cotoient l'étoile filante et l'ambre gris, tel est le secret de l'élégance et de la sensualité de l'Ame Soeur de Divine.

D'autres créations ont contribué à la renommée de cet artisan parfumeur: Divine, L'inspiratrice, L'être aimé pour homme... rendez-vous sur http://www.divine.fr pour mieux les découvrir.




1 commentaire:

Jicky&Phoebus a dit…

Ah... L'âme soeur !

Il m'en aura fallu du temps pour que je l'apprivoise, celui là !

Au début, j'avais un échantillon. Je l'ai vidé assez rapidement, alors que, bizarrement, je ne lui trouvais pas grand chose de séduisant. Trop de fleurs, trop opulent, trop lourd, trop chargé, pas assez subtil.

Bref, je n'étais vraiment pas fan...

Puis maintenant, je lui découvre bien des attraits ! La tête rappelle indéniablement le 5, avec ces aldéhydes fleuris, chargées, et même avec une pointe épicée-ambrée, qui semble provenir tout droit du Divine original (qui me parait plus proche d'Opium).

Puis alors après, on sent le bouquet opulent de fleurs blanches, qui m'évoque pas mal Jardins de Bagatelle de Guerlain, avec une brassée de rose humide, plus dans l'esprit Idylle. A côté, une note animale qui donne du ton à l'accord.

Puis il y a une note chyprée assez fusante toujours dans la ligne, qui donne un ton très classique. Le fond est assez flou, mais on devine assez facilement le santal, les muscs, la vanille, etc.

Mais le tout donne une impression de fourrure, ces parfums aujourd'hui rares mais qui descendent tout droit d'un Vol de Nuit ou d'un Chamade ! Ca sent la maman, la femme parfumée. Car il n'empêche que perso je trouve que l'Ame Soeur sent le parfum.

Surement l'association tubéreuse-rose-jasmin-santal, limite plus classique tu meurs.

Il faut absolument que je le porte une journée entière :D !

Vive l'odorat !