mercredi 2 juin 2010

Parfum vintage: My Sin de Lanvin, (extrait et edt)

J'ai déniché, lors d'une brocante, un petit flacon  d'extrait de My Sin, et je suis tombée depuis sous le charme de ce parfum.  Je me suis ensuite lancée en quête d'une version eau de toilette sur ebay afin de mieux apprécier son sillage  lorsque je le portais. Pour tout avouer, je ne le connaissais pas avant de l'acheter, j'en avais déja entendu parler, or  il m'a semblé sur le coup que cet extrait vintage n'avait pas viré. J'ai donc craqué, bien m'en a pris.... Ce beau floral aldéhydé est de toute beauté et d'une animalité qui n'a rien à envier à certains orientaux. 



Créé en 1924, époque qu'il reflète bien de par la séduction d'un autre temps, entre boudoirs et lingerie fine, il n'a pourtant rien de désuet puisqu'il m' valu quelques compliments. Soyeux, velouté, il  peut évoquer la peau d'une femme, l'extrême féminité, une certaine intimité également qui aurait quelque chose de charnel,  tout en finesse.  C'est à Mme Zed qu'on le doit, femme russe qui l'a créé pour Lanvin parmi quelques autres créations au cours de cette période.




My sin, Mon péché en français, porte bien son nom, tout chaleureux et profond qu'il est. Très aldéhydé en tête, surtout dans sa version edt, d'une tonalité plus claire et lumineuse que l'extrait,  dans laquelle on perçoit d'ailleurs plus la note citronnée et celle de la sauge, il laisse pourtant dès le départ entrevoir une petite touche  dorée, légèrement miellée. Nettement plus présente dans l'extrait, cette touche de néroli/fleur d'oranger (je ne saurais être précise ici),  donne le "la": celui du coeur où le parfum va peu à peu se dévoiler. 




En effet, My sin peut se vanter d'un magnifique coeur floral, composé de rose et jasmin, m'a-t-il semblé distinguer presque uniquement aux premiers tests. C'est au premier d'abord difficile d'en déceler chaque note, surtout dans l'extrait, tant il donne une sensation compacte de matières premières fondues et liées les unes aux autres. En persistant, on y sent très nettement du ylang ylang, qui vient assoir la petite touche dorée du départ. Celle-ci se fait d'ailleurs nettement plus lumineuse dans l'edt.  Pour autant, le parfum à ce stade n'est pas réellement opulent ou narcotique mais plutôt d'une exquise douceur, évoquant une intimité un peu charnelle.  On y perçoit aussi quelques relents épicés, sans doute dûs à la présence de clou de girofle,  tout en gardant quelque chose de très élégant, grâce à l'iris.  D'après sa composition, il semblerait que ce "péché" soit aussi doté de muguet, lilas et jacinthe, moins évidents à mon nez,  si ce n'est peut-être dans l'edt. 


La douceur et la féminité  de la rose et du jasmin s'étire sur un fond  un peu musqué, me semble-t-il, tout en  étant très  animal grâce à  la civette, qui lui donne ce "petit quelque chose" en plus.  La touche légèrement miellée du départ, se prolonge également grâce à la vanille  et au baume du Tolu, présents en notes de fond, ainsi qu'à une touche ambrée, bien que celle-ci n'apparaisse pas dans la pyramide.  Inutile de préciser que cet aspect ne fait qu'ajouter à la dimension sensuelle et captivante de My Sin. Enfin, des notes boisées de vétiver et de cèdre, surtout en edt, viennent achever de donner toute sa beauté et toute sa dimension au parfum.





Rond, séducteur un  peu à la manière du n°5 lorsqu'il était encore doté de ses notes animales en fond,  My Sin semble structuré d'une main de maître, tant à mes yeux c'est une véritable chef d'oeuvre d'un autre temps. Pourtant, je le trouve encore tout à fait portable, surtout si l'on cultive un look plus jeune qui contraste un peu avec. Le seul regret que j'avais tenait à son manque d'ampleur en extrait, dans le sens où il se fait parfum de peau, comme s'il  jouait en sourdine, bien là mais perceptible seulement des proches qui auraient le droit de s'approcher. Ceci n'est pas sans charme, mais j'aime les parfums à sillage, c'est pourquoi le compléter avec L'eau My Sin permet de dégager un peu plus de ses délicieuses effluves.  A noter d'ailleurs que cette eau de toilette est d'une excellente tenue pour  sa concentration, surtout si on la compare à la ténacité des edt actuelles.

9 commentaires:

Octavian Coifan a dit…

Je suis heureux que vous l'adoriez. Je l'aime aussi (parfois la version ancienne est un peu abîmée). C'est un parfum très spécial avec une note florale blanche, un peu perverse, un peu Narcisse Blanc (Caron).

soph a dit…

oui en effet!

c'est possible que la version ancienne soit un peu abîmée, n'ayant pas de comparaison, mais il ne m'a pas fait l'effet d'un parfum qui avait viré en tt cas..

mais oui c'est vraiment un floral d'un genre particulier, pas comme les autres!

méchant loup a dit…

Sophie, tu me donnes très envie de découvrir cette rareté ! Et tu fais partie de celles qui osent avec bonheur le vintage, juste comme il faut. Belle trouvaille on dirait ?

soph a dit…

oui!un coup de chance

à l'occasion je te le ferai sentir si tu veux.

sinon oui j'aime bien le vintage, il y a des choses vraiment charmantes;.. et j'adore partir à la quête de parfums que je porte dans leur version vintage (hb, chamade, habanita...)

Angela Cox a dit…

J'adore My Sin ( that's about as good as my French gets !).

andrea kowalski a dit…

Ou est ce qu on peut trouver MY SIN?

Pour moi c'est supreme mais je ne voudrai pas une version abiméé!

Hermeline a dit…

L'évocation que vous faites de cette fragrance mythique fait très envie... Et pour ajouter à la torture (le trouver en vintage à prix "raisonnable", ce n'est pas si évident) l'affiche avec le chat est divine, tout simplement parfaite. Il me la faut. Si vous avez une idée où se la procurer, je vous serais d'une reconnaissance infinie.

soph a dit…

je k'ai trouvé sur une brocante, en chinant..
mais je pense qu'on peut en trouver de belles versions sur ebay!

Hermeline a dit…

Merci pour le conseil de recherche concernant l'affiche de My sin. J'ai en effet trouvé sur ebay celle que vous avez montrée, mais aussi d'autres des années 66 à 68, toutes jolies et à prix très raisonnables. Pouvoir combiner un parfum fascinant et les chats que j'adore, fascinants eux aussi, c'est juste parfait!