mardi 5 mai 2009

Louve de Lutens


Tour à tour adoré ou méprisé par les aficionados de Serge Lutens comme étant plus commercial, Louve de Lutens ne laisse en tout cas pas indifférent. Son odeur d'amande qui évoque un peu les poupées lors de la première vaporisation, puis doucement vanillée au fil des heures, peut soit charmer, soit écoeurer.

J'aime les parfums orientaux mais je n'aime habituellement pas les parfums trop sucrés, gourmands. Ils ont tendance à m'indisposer, je les trouve lourds, peu subtiles. Ils évoquent souvent un plaisir régressif qui me laisse personnellement froide, n'ayant jamais été adepte des bonbons et autres confiseries à l'exception du chocolat noir, très noir.

Pourtant Louve m'a séduite. Il est indéniablement sucré, mais ne tombe pas dans la lourdeur au fur et à mesure que se dévoilent des notes de coeur rosées et fruitées, pour s'épanouir enfin sur des baumes, de l'ambre et de la vanille. C'est d'ailleurs cette facette qui se dévoile le plus sur ma peau, et qui m'a sans doute charmée.

En effet, les premières effluves sucrées évoquent l'amande, mais pas celle qu'on pourrait associer à l'odeur de la frangipane. Non là, il s'agit plus d'une amande pure, ni crémeuse ni patissière. Personnellement ça m'évoque l'odeur des poupées corolle, je ne sais pas pourquoi. Cette première impression qui peut décontenancer sinon surprendre se dissipe assez vite, sur ma peau, pour laisser place à des notes plus douces, subtiles, assez vanillées, plus poudrées.

Louve est un parfum charmant je trouve, à mi-chemin entre la femme-enfant, et la femme sensuelle, charnelle. C'est à la fois un parfum doudou, et un parfum sexy. Il peut paraître en décalage avec son nom, dont on pourrait attendre un parfum de femme prédatrice, plus rentre-dedans, plus "wild". Mais je trouve que son nom évoque aussi quelque chose de mystérieux, de protecteur ou de doux, ce à quoi il correspond mieux.

Son sillage est particulier. Il est à la fois léger et présent. Il ne semble pas laisser de fortes effluves parfumées lorsqu'on marche par exemple, mais en revanche on le sent autour de soi quand on le porte. Sa tenue est correcte, je ne pense pas qu'il tienne toute une journée, à moins d'avoir le nez collé à la peau, mais il tient plusieurs heures sans problème. Seul petit bémol, ce parfum laisse la peau sucrée et un peu huileuse, ce qui peut avoir son charme lors d'un rendez-vous amoureux, mais plus dérangeant dans d'autres circonstances, comme au travail par exemple.

2 commentaires:

choopinett a dit…

à mon avis, on parle d'une louve parmis les siens et pas d'une louve parmis les humains

Cedricinthecity a dit…

L'un de mes parfums préférés de Lutens avec Clair de Musc et Serge Noire :-)