lundi 14 décembre 2009

Cuir Béluga, de l'Art et la matière...



Avant de pouvoir évoquer le prochain et très attendu Tonka impériale, j'ai eu envie de revenir sur un autre "chapitre" de la collection de l'Art et la Matière, Cuir Béluga, composé par Olivier Polge en 2005.

Je n'ai découvert ce parfum qu'au mois de janvier dernier, et s'il m'avait assez plu, à l'époque j'essayais encore d'être sérieuse et de ne pas craquer sur chaque nouvelle fragrance qui me séduisait. (Et puis il faut reconnaître que son prix donne envie d'être raisonnable). Les bonnes résolutions passant au fil des mois, nous voici en hiver, saison qui se prête à merveille à la (re)découverte de Cuir Béluga.

En effet, je ne change pas forcément de parfum à chaque saison, mais pour le coup Cuir Béluga me paraît plus que jamais adapté au froid hivernal, de par son côté réconfortant, chaleureux, voire douillet. Il n'en reste pas moins très élégant, tout en alliant originalité et sensualité.

La facette cuir est ici très douce, on la comparerait plus, comme je l'ai souvent lu, à du daim. Cet effet "cuir blanc" est d'abord introduit par une bouffée d'aldéhydes associées à de l'immortelle, fleur qui donne d'emblée ce caractère chaud et rond au parfum. Curieusement, Cuir Béluga s'installe très doucement sur ma peau, car malgré la note épicée d'immortelle, les premières minutes sont presques inexistantes sur ma peau. Si je perçois les aldehydes, ce n'est que très légèrement car elles ne s'apparentent pas à l'idée qu'on s'en fait en sentant le N°5 de Chanel par exemple. Sur ma peau il il s'agirait plutôt d'une sensation de transparence fugace. Le parfum s'impose vraiment lorsque commence à poindre la mandarine, toujours en tête. Cette note contribue d'ailleurs probablement à apporter une facette claire et féminine à ce "cuir".

Ce parfum se réchauffe de plus en plus, au fur et à mesure que se développe la note "cuir", soutenue par de l'héliotrope, qui lui donne ainsi un côté poudré, propre à de nombreux Guerlain, et amandé. On doit également à ce composant toute la douceur et la féminité de ce cuir, cet aspect réconfortant presque doudou. Cette facette est accentuée par la forte présence de la vanille en note de fond, accompagnée ici d'ambre. Ces dernières notes apportent chaleur et sensualité au parfum, tandis que mêlées à la note cuir, elle se teintent d'une élégance indéniable.



Le tout donne un parfum chaud, enveloppant et sexy, qu'on marierait bien avec un gros pull en mohair pour se consoler des froides soirées d'hiver. Cet accord principal cuir-vanille permet de contre balancer la forte présence de cette dernière et de ne pas tomber dans l'excès de sucre. Bon bien sûr, si on déteste la vanille, mieux vaut passer son chemin. Quant à l'aspect cuir du parfum, ici plutôt "veste en peau", il provient d'une note de synthèse dénommée "sudéral" et non des constituants habituellement utilisés (bois de bouleau, etc..) mais je vous laisse le soin d'en lire plus à ce sujet sur l'article de Sylvaine Delacourte qui vous en parlera mieux que moi.

Je trouve que Cuir Béluga s'inscrit assez bien dans la tradition de la maison Guerlain, à la fois pour ses notes de fond ambrées-vanillées, orientales, typiques de cette maison, mais aussi pour sa facette cuir, que l'on retrouve dans d'autres parfums, notamment dans Shalimar (à l'origine en tout cas) et dans Habit Rouge.

Enfin, pour finir sur ce parfum, j'ai noté des différences de perception lorsque je le portais. J'ignore si cela est commun à tout le monde ou s'il s'agit ici d'une question de peau. Moi-même, je ne le ressens pas systématiquement de la même manière, parfois les premières minutes sont à peine perceptibles et le parfum s'intensifie de plus en plus, à d'autres moments les notes de tête sont d'emblée chaudes et présentes. De même, mon entourage semble le percevoir différemment selon les jours. La ou les mêmes personnes me diront un jour..."humm, ouais c'est original mais bon..." quand le lendemain ils me diront qu'ils adorent... Et vous?




6 commentaires:

Vaniity (Les Secrets de) a dit…

Autant que Cruel Gardenia n'a rien de cruel ni de gardenia (un savonneux cremeux vieillot sur les bords qui fait gnognotte), Cuir Beluga n'a rien de cuir, je suis d'accord avec Luca Turin, il aurait du s'appeler Ambre Beluga, un parfum tres moyen pour un exclusif.

Sachez que les bloggers anglo-americains annoncent la discontinuation de Attrape-Coeur (Guet-Apens) - de loin le meilleur des Guerlain exclusifs - je ne trouve pas les mots pour evoquer ce que j'eprouve comme deception et colere.
Je suis en train de confronter Sylvaine Delacourte sur son site, mais dans l'etat actuel des choses aucune reponse (elle nous avait confie cet ete qu'il ne fallait pas s'inquieter au sujet d'Attrape-Coeur!):

http://espritdeparfum.com/coups-de-coeur/mon-voyage-au-canada/comment-page-1/#comment-1057

soph a dit…

oui je sais moi aussi je partage votre déception quant à l'éventuel arrêt d'attrape coeur car c'est un parfum que j'aime beaucoup. J'espère que Sylvaine delacourte nous renseignera au plus vite; certes la version edt (vol de nuit évasion) restera sûrement, mais je lui préfère sa version edp.
J'imagine qu'il s'agit encore de considérations financières mais c'estd décevant car c'est véritablement un très beau parfum.

Vaniity (Les Secrets de) a dit…

soph, VdNE ne restera pas, cette version edt d'Attrape-Coeur est une edition limitee special "duty free" qu'on ne trouve qu'en europe/France - impossible de trouver VdNE aux Etats-Unis, je ne sais pas pour le reste du monde.

Considerations financieres ou non, Attrape-Coeur a ete delaisse des le depart par la direction artistique Guerlain - il n'y a jamais eu aucun effort de fait pour promouvoir ce parfum qui a pris la poussiere dans la collection Les Parisiennes. A l'epoque il aurait ete question de commercialiser Guet-Apens (Attrape-Coeur) pour le grand public mais Sylvaine Delacourte aurait mis son veto au profit de L'Instant et d'Insolence - erreur monumentale!

Aux Etats-Unis, les vendeurs comprennent meme pas de quoi vous parlez quand vous demandez Attrape-Coeur, il faut repeter dix fois tres lentement "a-twap-kuhw", expliquer qu'il s'agit de la collection "lay-pa-ouizjiayne" ... (au moins chez YSL Saks ils ont une francophone!) - ils ne connaissent pas son histoire, au plus on vous dit que ca sent tres bon, point. Comment vendre un parfum a $220 dans de telles conditions aussi pitoyables et pathetiques?

soph a dit…

oui c'est très dommage en effet..... j'avoue que je en comprends pas non plus pourquoi ce parfum a été délaissé, je suis certaine qu'il aurait rencontré un beau succès.
le problème est qu'en plus s'il faut se mettre à faire des stocks d'attrape coeur, ça va s'avérer compliqué car il coûte quand même très cher!
et vous ne pouvez pas demander à quelqu'un d'acheter pour vous vol de nuit évasion en europe et de vous l'envoyer?

en ce qui me concerne on le trouve au stand guerlain des galeries je crois que je vais me le prendre avant qu'il disparaisse....

Vaniity (Les Secrets de) a dit…

en plus faire des stocks d'un tel parfum en pleine periode de fetes de fin d'annee c'est pas la situation ideale! LOL

Sylvaine m'a contacte ainsi que d'autres personnes, elle nous en dira plus cette semaine, elle organise un meeting consacre a ce sujet lundi. Peut-etre qu'ils feront marche arriere?

prisme a dit…

un meeting au sein de guerlain? enfin entre "professionnels"? ce serait bien oui, en tout cas, tenez moi au courant!
soph