mardi 23 février 2010

"Variations sur le même thème"

Non, je n'ai pas décidé de délaisser les parfums pour la musique, en référence à cet album de Vanessa Paradis, écrit par Gainsbourg. 

J'avais juste envie de parler des parfums, qui sans se ressembler ouvertement, surfent sur le même univers, ou offrent une interprétation d'autres de leurs aînés. Envie de présenter quelques lignées de parfums qui peuvent plaire à une même personne en fonction de ses affinités olfactives........


Comme, par exemple,  de conseiller aux amoureuses de Shalimar de découvrir Musc Ravageur, des éditions de Frédéric Malle,  (si ce n'est pas déja fait), qui propose une variation parfois vue comme plus masculine de cet accord agrumes-vanille, plus coriace, plus épicée. Pour ma part, c'est une histoire de peau, je préfère sur la mienne Musc ravageur, mais certain(e)s trouveront le chef d'oeuvre oriental de 1925 peut-être plus subtile, plus doux.... Dans le même registre on peut également citer L de Lolita Lempicka, créé par le même Maurice Roucel qui a imaginé Musc Ravageur. Quant aux "branchés", ils pourront faire un tour chez Colette pour découvrir Labdanum 18 du Labo, qui propose aussi une alternative à Shalimar, légèrement plus douce et boisée.


Pour ceux ou celles qui n'aiment pas les vanilles trop classiques, trop sucrées ou trop douces, et qui rêvent d'une vanille un peu "tabac", un peu cubaine,  ils auront le choix entre Havana Vanille de l'Artisan Parfumeur ou Spiritueuse Double Vanille de Guerlain, qui, loin d'être identiques, évoquent cette même vanille un peu gousse, aux accents de rhum et de tabac. 

Les amoureux de l'Heure Bleue pourront trouver en Gucci eau de parfum (bientôt discontinué) une interprétation modernisée, bien distincte -certes, il n'est pas question de les confondre dans la rue- mais qui reprend bien cet apect floral oriental, riche en matières premières.  Il y a, bien sûr, Oscar, d'Oscar de la Renta, qui propose une version plus diurne du chef d'oeuvre de Guerlain. Dans cet esprit, bien sûr, autant remonter à l'initial L'origan de Coty, donc Jacques Guerlain s'est inspiré pour créer l'Heure bleue, mais encore faut-il avoir la chance de mettre la main sur un flacon... Enfin, certains pourront trouver dans Cuir Mauresque de Serge Lutens, dans English Royal Leather de Creed ou encore dans Bois de Copaïba de Pierre Guillaume, le côté baumé des notes de fond de l'Heure bleue, bien que pour ma part je leur préfère nettement ce dernier. Sacrebleu de Patricia de Nicolaî en est aussi une belle interprétation.

Les amoureux des poudrés orientaux pourront s'adonner à Bal à Versailles de Jean Desprez, qui est également un floral oriental dense  et poudré comme L'heure  Bleue, mais avec un relent plus animal et plus sombre façon Habanita.  D'ailleurs ce dernier peut également trouver un héritage en l'Or des Indes, de Maître Parfumeur et Gantier.

Si vous êtes amateur de grands floraux aldéhydés dans la veine du N°5 de Chanel, allez sentir l'Ame soeur , de Divine, qui offre un beau départ aldehydé sur coeur de fleurs blanches avant de s'épanouir sur un fond délicieusement poudré et ambré. Le sublime N°22 de Chanel propose aussi une variation plus sensuelle du grand classique N°5, avec des notes de santal très prononcées.  Dans la famille des floraux aldehydés, on peut également citer Calèche (d'Hermès) ou Arpège de Lanvin, malheureusement ceux-ci semblent avoir été réformulés. On peut aussi penser à First, de Van Cleef&Arpels. Si tous ces parfums ne vous laissent pas indifférents, rendez-vous chez Amouage pour y découvrir le très beau Gold. 

Nombreux sont ceux qui,  comme moi, ont d'abord connu et aimé le boisé Dolce Vita de Dior, avant de savoir qu'il existait un chef d'oeuvre en la matière, Féminité du Bois, de Sege Lutens (Shiseido à l'époque).  On en trouve de belles variations au sein de la maison des Jardins du Palais Royal, tel que Bois de Violette par exemple.

Pour ceux que les floraux orientaux avec un départ plus frais et vert séduisent, et qui se sont reconnus en Chamade de Guerlain, ils pourront en trouver une filiation certaine dans Parfum d'Hermès ou même Rouge de la même maison. 

Les addicts de l'amande qui ont aimé Castelbajac pourront succomber à Louve de Lutens, ou même goûter à son grand frère, plus complexe, rond avec une pointe de cerise plus nette, Rahat Loukoum. Pour une amande pus vanillée, et plus "diabolique", pensez aussi à Hypnotic Poison.  Les adeptes de gourmandises qui préfèrent les senteurs un peu guimauve découvriront avec plaisir Love, By Killian ou Mi Fa de Réminissence.

Si le tabac miellé et aux autres belles notes épicées vous séduisent, allez faire un tour chez By Killian pour sentir Back to Black, mais aussi chez Hermès pour découvrir Ambre Narguilé ou encore chez Tom Ford pour son Tobacco Vanille. Dans le même esprit, on peut aussi songer à Tea for two de l'Artisan Parfumeur ou encore à Noël au Balcon d'Etat Libre d'Orange.

Il existe encore bon nombre de belles variations à découvrir au sein des familles de parfum,  (chyprés, floraux verts), mais je n'ai pas la prétention de toutes bien les connaître, aussi, je vous laisse de soin, si l'envie vous en dit, de compléter cette liste.


5 commentaires:

Moon Palace a dit…

White Linen, Amouage Dia et Une Fleur de Cassie font de tres bons substitus a JOY, au No.5 et au No.22

J'aime les notes de depart de Musc Ravageur mais son evolution sur la peau s'avere si decevante (un simple accord vanille ambre apres seulement 20 min). Je propose evidemment de decouvrir Attrape-Coeur, un oriental tres Guerlain apres tout.

Vanille Galante est la plus innovante et moderne des vanilles, seul point negatif, le manque de tenue (faut juste en mettre plus et a plusieurs reprises).

Pour celles decues par les pietres reformulations, reorchestrations ou discontinuations de cuirs et chypres cuir tels Tabac Blond, Cabochard, Diorling, Sikkim et Empreinte, redecouvrez Azuree d'Estee Lauder, toujours commercialise aux Etats-Unis! ...a moins de vous lancer dans la chasse aux flacons "vintages"!

soph a dit…

merci, et tiens il faudra que je redécouvre azurée d'estée lauder...

j'ai découvert tabac blond qui 'a bien plus il y a quelques temps, mais j'ai tellement lu que els carons n'avient plus rien à voir avec ce qu'ils étaient, que ça refroidit.

moon palace, clin d'oeil à paul auster?

Moon Palace a dit…

soph, j'adore Paul Auster, lire son oeuvre en vivant a New York c'est vraiment formidable!

Quelle tristesse ce qui se passe chez Caron! Ils viennent de discontinuer Alpona. La derniere version que j'ai senti chez eux l'annee derniere n'etait qu'une cologne citronnee en tete et florale boisee en fond alors qu'Alpona est sense etre un chypre poudre oriental; eucalyptus et notes chyprees sur une overdose de patchouli! Dans le contexte actuel de reglementations IFRA c'est l'avenir de parfums legendaires comme Narcisse Noir, Mitsouko et Poivre qui est en jeu.
On arrivera sans doute a sauver Shalimar encore pendant longtemps parce que des qu'il s'agit de reglementer la vanilline alors la tout le monde s'en mele mais pour le reste j'avoue etre pessimiste.

Savez-vous que Luca Turin a supprime le No.5 et JOY de sa liste des dix meilleurs parfums feminins? Suite a un achat decevant en 2009 de l'extrait du No.5, il en conclut que "the rose and ylang no longer come as forward - you smell mostly an aldehydic amber accord".
Du coup ce sont les parfums "aromachemicals" entierement composes de molecules chimiques qui s'en sortent le mieux. Je viens de m'acheter Knowing d'Estee Lauder, cette rose cremeuse chypree n'a pratiquement pas change d'un seul iota depuis sa sortie en 1988 - Boucheron de Boucheron, parfum qui lui du coup vient d'etre admis parmis les dix meilleurs feminins!

soph a dit…

j'adore boucheron, je comptais peut-être le porter ce soir. J'étais complètement passée à côté en plus!

oui je sais pr les règlementations de l'ifra.. maintenant j'ai vu que qq parfumeurs commencent à élever leurs voix, peut-être y a t il un espoir?

pr le n°5, je ne le connais pas suffisemment (enfin si je le connais mais jamais porté plus que ça) donc je ne me rends pas compte à quel point il a bougé mais j'ai le souvenir d'avoir senti une eau de parfum dans les années 80 d ece grand classique qui m'avait laissé un forte impression bien loin de ce qu'il est actuellement.

Sinon, moon palace est mon préféré de paul auster je crois, je ne les ai aps tous lu, maiss j'ai lu la tilogie new yorkaise cet été, j'ai bien aimé mr vertigo aussi.

Moon Palace a dit…

Je viens d'acheter Invisible, le tout dernier Paul Auster mais encore lu, je m'en veux d'avoir rate sa seance de dedicaces!

Je possede un flacon du No.5 en extrait des annees 50, meme si certaines notes sont abimees c'est exactement le "parfum de femme"
qu'evoquait Coco Chanel!
J'ai un autre flacon des annees 80 qui a tourne, on sent surtout la rose de mai, les aldehydes sont plates, le fond plastique, une horreur. Comme quoi, des les annees 80 le No.5 n'etait deja plus ce qu'il etait...