jeudi 6 septembre 2012

Nouveau parfum: Coco Noir, de Chanel.




 Coco Noir, le dernier-né de Chanel, est l'un des lancements les plus attendus cette année. Revendiqué comme un "oriental lumineux", Coco Noir s'inspire de l'univers baroque de Gabrielle Chanel et des influences byzantines qui ont jalonné son oeuvre. En effet, à la mort de son amant Boy Capel, ivre de douleur, Coco Chanel visite Venise, et revient particulièrement inspirée par cette ville. 


 Ce souffle baroque, c'est d'abord dans Coco, créé en 1984, qu'il s'exprime chez Chanel. Dans la lignée olfactive des orientaux fleuris - épicés, au patchouli plus prononcé que la vanille,  tels Opium YSL, Youth Dew d'Estée Lauder et Tabu de Dana, Coco est un très bel oriental fleuri-épicé. Rose et ylang-ylang se mêlent en coeur pour la facette fleurie, sur un fond ambré et légèrement chypré.Le tout épicé de cannelle et clou de girofle, sans oublier cette note fruitée (pêche), qui achève de donner sa personnalité à la fragrance.


  Or cette note de fruits confits, associée à un fond sensuel, boisé-ambré-musqué, velouté, on la retrouve initialement dans le sublime Bois des Iles, créé en 1926, qui inspirera, bien des années plus tard, le masculin Egoiste.   
   
  Revenons au XXI ème siècle, où verront le jour, entre autres, deux créations féminines, dont un best-seller mondial, Coco Mademoiselle, en 2002, puis en 2008, Allure Sensuelle, que personnellement j'aime beaucoup, mais au succès plus réservé.  

   Pour Coco Mademoiselle, le parfumeur de Chanel, Jacques Polge, a exploité la facette fruitée de Coco, en étirant l'aspect "pêche", sur un coeur floral, tout en mettant l'accent, en fond, sur le patchouli. Cette création lance alors la mode de ce qu'on appelle les  "néo-chypre". 
  Sans le savoir, Jacques Polge influence largement alors un grand nombre de parfums féminins dans la foulée, généralement moins réussis, plus grossiers, sirupeux, que l'on qualifie souvent de "fruitchoulits", surfant sur le succès de Coco Mlle, mais le plus souvent très ennuyeux et peu qualitatifs.

  Quatre ans plus tard, et près de dix ans après Allure, voit le jour Allure sensuelle, avec pour égérie la très belle Anna Mouglalis. Or j'ai pour ma part toujours trouvé, hormis l'aspect piquant et montant des bois ambrés, qu'Allure sensuelle tenait  plus de Coco que de son prédécesseur Allure. En effet, Allure Sensuelle est une création facettée, où l'on retrouve la touche fruitée de Coco, avec la prune, bien que moins marquée, autour d'un coeur floral,  paré de notes épicées, sur un fond ambré et boisé. 

     Pourquoi évoquer ici toutes ces fragrances plutôt que de décrire tout simplement Coco Noir?
    Si j'ai pris la peine de retracer toutes ces créations antérieures, c'est qu'il me semble qu'il existe, de manière simplifiée, deux styles Chanels, d'un côté le grand floral aldehydé dans la veine du N°5, de l'autre, un style plus sensuel, oriental-boisé-chypré, avec des tonalités  fruitées, dans la veine de Bois des Iles et de Coco. 
   Or, dans cette vision, Coco Noir est une suite logique dans la partition de Chanel, assombrissant  d'un fond ambré Coco Mademoiselle, à mi-chemin entre ce dernier et Coco, tout en ayant un petit quelque chose d'Allure sensuelle. Certes, on peut émettre des réserves quant au fait qu'on n'explore pas ici un registre innovant.  Mais on peut aussi considérer qu'il s'agit d'une "variation sur le même thème", qualitative, et manifestement "témoin" d'une certaine expression de la patte de Jacques Polge, qui aurait pris naissance à l'époque de Coco, en passant par Coco Mademoiselle et Allure sensuelle, pour arriver à Coco Noir.

   Coco Noir s'ouvre donc sur des notes de têtes hespéridées, (bergamote de calabre, pamplemousse) rappelant le départ de Coco Mlle. Il semble également qu'on ait glissé de la pêche vers une facette fruits rouges, même si ce n'est pas revendiqué dans la pyramide.
  S'ouvre alors un coeur floral, de rose et de jasmin, auquel le géranium, spécialement cultivé à Grasse pour l'occasion, apporte un peu de mordant. C'est d'ailleurs à ce stade que je sens une filiation avec Allure Sensuelle.  Le mariage rose-jasmin avec le géranium et le narcisse, alors qu'on sent poindre un  fond plus rond, me fait l'effet d'un clin d'oeil à cette fragrance.
  Le fond nous entraîne plus vers l'univers de Coco que du "Mlle", test à l'appui, sur la peau et sur mouillette le lendemain matin, et je préfère nettement cette phase aux notes de têtes. C'est un parfum qu'il faut laisser évoluer, car la fève tonka apporte de la rondeur et de la sensualité à la composition. Les notes de fond ambrées et vanillées, (l'aspect chypré en moins) font la part belle   au patchouli,  fidèle à ses aînés. Dans la veine d'Allure Sensuelle, Coco et de sa déclinaison Mlle,  ce Coco Noir est une création facettée, entre la gourmandise-fruitée dans l'air du temps, l'aspect fleuri, et la sensualité orientale des notes de fond, pas forcément novatrice, mais exprimant la continuité d'un fil conducteur dans l'univers Chanel. 



    
  

8 commentaires:

The Empty Bottle a dit…

Bonjour,
Je suis bien content de lire votre post et votre description est vraiment très juste. Je suis aussi content de voir que pour une fois personne ne "flingue" ce nouveau Chanel.
Moi, je l´aime vraiment beaucoup :)
Au plaisir.
Alex

soph a dit…

Merci pour votre mot,
Au plaisir également,

Sophie.

Amalia a dit…

Votre article est très intéressant Sophie.
Je n'ai malheureusement pas été conquise par Coco Noir mais j'aime bien votre analyse.

soph a dit…

Merci beaucoup.
Je pense qu'il y a deux manières d'aborder ce parfum: soit on attend une sortie novatrice, différente de ce qu'on trouve dans l'air du temps et l'on peut être déçu.
Soit on le considère comme un parfum typiquement chanel, pas forcément innovant, mais très dans les codes de la maison et en ce sens il est intéressant.

EmJi a dit…

Merci de ces explications très intéressantes. Je suis une inconditionnelle de Chanel (commencé avec Christalle quand j'avais 15 ans) même si je lui ai été infidèle ces 2 dernières années après de longues années de Coco. Eh bien j'y retourne. J'ai testé Coco Noir deux fois et tout me plaît. Je trouve que ce parfum garde l'esprit de la maison comme vous dites et qu'il établit la passerelle dont j'avais tout juste besoin.

Anonyme a dit…

Il ressemble à Youth dew d'Estée Lauder que je connais depuis les années 70. Je retrouve le même sillage

soph a dit…

C'est peut-être l'association du patchouli et des notes ambrées en fond qui vous rappellent youth dew?
Youth dew dont Coco s'inpire d'ailleurs, dans la construction, ainsi qu'Opium.

emmanuelle a dit…

j'ai eue un échantillon au moment de Noël de coco noir ! bon au début je disait mouais, bof, un parfum de "vieille" (oui moi et mes clichés !! ) donc lors d'une sortit je me suis mis quelques pshitt au cou et derrière les oreilles et sur le moment " wouaaaa il est bien fort" mais au fil de la journée je me sentais super bien avec ce parfum, comme si il faisait partit de moi, la sensation de l'avoir toujours porté !! et surtout les compliments des autres quand je passait ! bref je met mes préjugés de côté et je compte m'offrir ce parfum à mon anniv ;) il sent trop trop bon ! en plus je suis brune avec un petit côté rock et il me va à ravir ! il ne suffit pas d'avoir un certains âge et une certaine classe pour le porter !