vendredi 14 mai 2010

Nouveauté parfum: Womanity, la facette boisée


Suite à une découverte commune de Womanity, nous avons décidé, Juliette, Thierry et moi, de regrouper nos idées et de vous présenter tour à tour une facette de ce parfum. C'est ainsi que vous pourrez découvrir la facette sucrée sur le blog de Poivrebleu, la très novatrice facette salée sur Olfatorum, et la structure boisée sur le mien. Bonne lecture!



La capacité du parfum à se mouvoir selon les peaux m'a toujours fascinée. C'est entre autres ce qui me plait ici chez Womanity, qu'il soit versatile en fonction de la personne qui le porte. C'est amusant, et en outre, gage de bonne qualité puisque cela signifie qu'il est constitué d'une grande partie de matières premières.
La première facette fruitée-lactée se faisant très furtive sur ma peau, j'ai préféré m'attarder sur les notes boisées, qui, avec l'aspect salé, s'imposent bien plus.


Doter son dernier-né d'un fond boisé était pertinent de la part de Thierry Mugler, car, en plus d'une signature cohérente avec les autres créations de la marque, cela permettait de faire ressortir toutes les nuances de la figue dans un même parfum. En effet, celle-ci peut se faire fruitée-lactée-sucrée lorsqu'il s'agit de la chair du fruit. Mais c'est aussi cette senteur à la fois verte et boisée de la feuille et du bois de figuier qui la caractérise.
C'était d'autant bien pensé que cet aspect boisé se fond naturellement avec la note salée, à la fois chaude et cuirée du caviar, dans une harmonie rassurante et enveloppante. Comme si cette facette était la continuité logique du côté salé. 


On remarquera pourtant qu'après l'apparition de la facette salée, semblent revenir pour un court instant les notes lactées du début, avant de laisser place à ce fond boisé où percent d'ailleurs quelques accents verdoyants.
Womanity se compose en effet d'une base de bois et feuille de figuer. Les accents verts et arômatiques de cette dernière sont donc associés à une forte dominante de bois de figuier. Puisqu'on ne peut que reproduire cette odeur à défaut de pouvoir la distiller, elle se compose entre autres de bois de santal, qui apporte ici du caractère et de l'élégance au parfum. C'est aussi ce santal qui donne cette texture crémeuse à Womanity sans oublier sa sensualité.

En replaçant cette nouveauté en perspective avec les autres parfums de Thierry Mugler, la facette boisée prend tout son sens. De nombreux succès sont en effet composés d'une note boisée dans l'univers de la marque: la surdose de patchouli dans Angel, le cashmeran (associé à une note encens) pour Alien, le patchouli et le cèdre dans A Men ou encore le sequoia et le vétiver pour B Men.
A chaque fois, l'aspect boisé donne une touche chaleureuse à ces parfums tout en équilibrant les créations, qu'il s'agisse de contrebalancer l'overdose de sucre pour Angel par exemple, ou d'apporter de la densité à la facette florale d'Alien. Ici, comme en écho à Angel, la structure boisée de Womanity se superpose aux notes sucrées de la figue, comme pour en faire un parfum plus affirmé, racé, plus « femme ».


En définitive, Womanity s'inscrit bien dans la lignée des parfums de la marque en ce qu'il représente, comme son nom le veut, plusieurs facettes de la femme que l'on retrouve tour à tour dans sa composition..

Disponible dès le mois de juin sur internet, et à partir du  mois d’août dans les chaînes de vente habituelles.


4 commentaires:

Clélia a dit…

Super intéressant de "voir" un parfum à travers 3 nez différents et sur 3 facettes différentes... Ca donne 3 fois plus envie de le sentir !

soph a dit…

merci :)

oui en effet on s'était dit que c'etait plus sympa que de tous raconter un peu la même chose, et le parfum s'y prête bien avec ses 3 facettes.

rebieFR a dit…

Si je comprends bien, le fond boisé est un accord santal/noix de coco = bois de figuier, comme dans Jardin en Méditérranée. C'est, me semble t'il la partie la plus sûre, la plus "safe" du parfum. Sorti de son contexte figue-caviar, ce fond semble presque trop sage et déjà senti, non? Ce qui me fait peur à priori c'est la note salée; j'ai en horreur tout ce qui est iodé, y compris l'odeur du caviar et des huitres. Méchant Loup parle d'un accord Aqua Fiorentina/Premier Figuier, cela me fait un peu peur. J'aime la figue mais pas le premier, jus hautement synthétique et rose fluo!!!

soph a dit…

écoutez sur ma peau, c'est plus la note santal qui domine en fond que celle coco, le fond a vraiment plus le côté boisé et vert de la figue que celui lacté de sa chair.. mais la facette salée est différente du côté iodé de l'eau d'issey, c'est dur à exprimer, il faudra que vous la sentiez, et se fond très bien avec le côté boisé.

Mais oui c'est vrai ce fond boisé est la partie la plus "classique" du parfum.