lundi 20 juillet 2009

Parfum d'été: La chasse aux papillons extrême, de l'Artisan Parfumeur.

Fragrance de printemps ou d'été, en effet, "la Chasse aux papillons extrême" s'adapte fort bien aux beaux jours. Considérée comme l'eau de parfum de la Chasse aux papillons, version plus intense et capiteuse, cette version extrême a le don de faire sourire et de mettre de bonne humeur, comme lorsqu'on est à sa fenêtre et que l'on s'aperçoit qu'il fait beau, enfin, dehors.

Mais la Chasse aux papillons extrême est aussi une version qui se veut plus profonde, plus capiteuse que la première, comme par exemple celle que l'on choisirait le soir pour sortir. Ce parfum oscille il est vrai entre légèreté, tons estivaux, et un côté suave, un peu ensorcelant des fleurs blanches.




Comme certains, je ne change pas forcément de parfums pour l'été, (même s'il y en a que je privilégie tels que l'Ame soeur), je les dose juste plus légèrement, et je trouve même que certains orientaux, comme L'Heure bleue, révèlent des facettes inattendues lorsqu'il fait chaud. Mais c'est vrai qu'un parfum comme la Chasse aux papillons extrême est vraiment délicieux par beau temps.

Poétique si l'en est, du nom à la fragrance, cette eau de parfum s'ouvre sur des notes de baies roses et de safran, pour donner à cette version d'emblée plus de piquant et d'épices qu'à l'original. Les notes de tilleul, en coeur, s'annoncent assez vite sur ma peau, et restent assez présentes au fil des heures, tandis que se révèlent peu à peu la fleur d'oranger, la tubéreuse et le jasmin sambac. Ces deux dernières fleurs prennent également une assez forte ampleur sur ma peau.

Le fond s'étire ensuite sur des notes de ylang ylang et de miel, comme pour rappeler le nom de ce parfum et pour lui donner un aspect caressant, sensuel, ensoleillé. Le tout en fait un parfum assez suave, qui hésite entre innocence, fraîcheur et sensualité.

Lorsqu'on le sent, on est transporté dans un jardin ensoleillé, au début des premiers beaux jours, lorsque reviennent peu à peu les plus chaudes températures, entre la fin du printemps et le début des vacances. On sent comme une brassée de fleurs blanches, auxquelles on aurait ajouté quelques tiges de tilleul et des herbes. Les notes de fond évoquent un peu la peau dorée, baignée toute la journée par les rayons du soleil lorsque ceux-ci comment doucement à décroître, ce qui donne à cette Chasse aux Papillons extrême quelques accents de volupté.

Ce n'est pas vraiment mon style de parfum habituel mais je le trouve vraiment charmant au début des beaux jours.



2 commentaires:

poivrebleu a dit…

J'ai toujours beaucoup aimé ce parfum, mais ne l'ai jamais vraiment porté. La version extrême a l'avantage de tenir bien mieux sur la peau que l'eau de toilette, même si de toute façon la tenue chez l'Artisan Parfumeur n'est pas vraiment un point fort. Un parfum des beaux jours en effet, comme une odeur de bouquet avec presque l'odeur de chez le fleuriste...

soph a dit…

moi non plus ce ,'est pas un parfum que je porterais forcément, mais je le trouve objectivement vraiment charmant.

Et en effet, il semble qu'il faille choisir plus souvent les versions extrêmes chez l'AP, la teneur faisant défaut, ce qui est dommage au vu de leurs belles créations...