jeudi 25 juin 2009

Aqua allegoria ylang&vanille


C'est un peu délicat de parler d'un parfum Guerlain dans cette situation particulière où une personne de LVMH/Guerlain semble avoir attaqué et censuré Octavian de "1000 fragrances" sur son blog.

Ce n'est du coup, malheureusement, pas le meilleur moment pour parler de leurs parfums, (mais il se trouve que je teste en ce moment pas mal d'échantillons de cette maison).

J'en profite pour préciser que j'aime leurs parfums même si je n'apprécie pas systématiquement toutes leurs nouveautés. Mais je reste une fan du patrimoine historique de cette maison. Par ailleurs, l'initiative de Sylvaine Delacourte de réunir quelques passionnés autour d'une après-midi parfumée était un véritable enchantement. Et je pense ici qu'il est important de distinguer la maison Guerlain en elle-même et les personnes qui en gèrent les enjeux financiers.

En revanche, je déplore sincèrement ce qui est arrivé à Octavian et la politique "rouleau compresseur" de LVMH qui vise à censurer toute forme de critique. En effet, ses connaissances sont une véritable boite à trésor pour les amoureux des parfums, dont il serait regrettable de vouloir en brimer l'expression.


Sur un mode plus léger, je déplore tout autant l'arrêt de l'eau de toilette Aqua allegoria Ylang&Vanille, aux doux accents d'été et de peau ensoleillée. Principalement centrée sur l'ylang-ylang, dont Jean-Paul Guerlain avait une plantation à Mayotte, cette aqua allegoria surprend dans le sens où la vanille n'y est pas aussi évidente qu'on pourrait le croire.

En effet, le parfum s'ouvre sur des notes de ylang-ylang très présent, à la fois doux et capiteux. Il se teinte d'iris et de jasmin en notes de coeur, pour se sucrer et se poudrer légèrement avec la vanille en note de fond. Le tout en fait une fragrance très solaire, à la fois joyeuse et sensuelle, qui évoque les vacances, mais qui pourtant surprend par sa rémanence.

En effet, pour une eau de toilette qui évoque l'été, qui fait partie d'une gamme plus "en légèreté" que les autres parfums de la marque, l'Aqua Allegoria Ylang & vanille a une tenue remarquable. Même si d'instinct on la dédierait plutôt aux beaux jours, elle peut aussi sans doute s'accomoder de l'hiver car elle reste tout de même bien présente, voire légèrement entêtante si on en met trop, en raison, je pense, des fortes effluves de ylang-ylang. Mieux vaut donc avoir la main légère, du moins, lorsqu'il fait chaud.

C'est curieux car j'avais lu quelque part que cette eau de toilette très féminine ressemblait un peu à Loulou Blue, de Cacharel. Cela m'avait semblé sur le coup très étrange comme idée, et pourtant c'est vrai, je leur trouve quelques similitudes. Le départ ylang ylang de l'Aqua Allegoria est différent, car plus "narcotique", ce qui en fait un parfum moins "girly", mais il y a quelque chose dans l'évolution vanillée et sucrée qui m'évoque en effet Loulou Blue, en plus "femme". Moi qui aurais bien aimé re-sentir un jour ce regretté parfum, j'en ai un peu retrouvé l'esprit dans cette belle Aqua Allegoria. Mais ça ne m'avance pas plus, puisque celle-ci est également discontinuée.

2 commentaires:

Octavian Coifan a dit…

J'ai adoré ce parfum quand il était sorti, même si c'était plutôt une eau. Une vanille très crémeuse avec un ylang qui pour moi évoque une sorte de beurre floral, une pommade exotique. J'ai aimé le fait que le côté un peu plastique (very pungent) de l'ylang a été dompté avec finesse vers une note solaire, un peu ambrée. Je n'ai pas compris pourquoi il a été retiré car c'était une version vendable (pour ne pas dire commerciale), plus que Mahora et les autres notes "exotiques" pas toujours facile à être portées.

soph a dit…

c'est exactement la réflexion que je me suis faite, pourquoi a-t-il été arrêté? surtout que si l'on en croit les forums de passionnés de parfum, il avait l'air de marcher, beaucoup de personnes l'apprécient....

serait-ce parce que Jean-paul Guerlain a revendu son exploitation de ylang ylang de Mayotte?